L'étiquette autocollante pour décorer vos cannettes | Gernep Labeling
D’abord, je dois avouer que j’ai eu la chance de travailler autant sur des projets de manchons que des projets d’étiquetage et que les deux options sont intéressantes.
16273
post-template-default,single,single-post,postid-16273,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.6,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.1,vc_responsive

L’étiquette autocollante pour décorer vos cannettes

Une alternative sensée aux manchons thermorétractables

Selon des données récentes, plus de 80% des microbrasseries au Canada vendent leurs bières en cannettes plutôt qu’en bouteilles.
La popularité des cannettes ne se limite pas à la bière, passez dans l’allée des boissons lors de votre prochaine visite à l’épicerie et vous y verrez également une variété de cocktails alcoolisés ainsi que de l’eau pétillante aromatisée de toutes sortes.
Voici quelques avantages d’utiliser l’étiquette autocollante VS le manchon thermorétractable.

1- Possibilités graphiques illimitées

L’étiquette autocollante est disponible en différents matériaux, que ce soit du papier ou du plastique transparent.  Les imprimeurs ont des presses de plus en plus performantes pour offrir des options impressionnantes pour la finition et la texture des étiquettes.  Avec le même équipement d’application, vous pouvez facilement passer d’un look “mainstream” à un coût très compétitif vers un produit premium à tirage limité avec une étiquettes vraiment flamboyante.

 

2- Économies d’énergie

Le manchon thermorétractable est appliquée sur la cannette et celle-ci doit ensuite passer dans une tunnel chauffant afin que le manchon épouse les portions arrondies dans le bas et le haut des cannettes.  Hors, le tunnel chauffant est très énergivore car des éléments doivent produire la chaleur ou une bouilloire doit chauffer l’eau pour produire de la vapeur pour faire contracter les manchons.  L’étiquette autocollante est simplement appliquée sur la cannette et le tour est joué.

 

3- Installation simple et compacte sur la ligne

Rare sont les usines d’embouteillage qui ont trop d’espace sur leurs lignes de remplissage.  Un des avantages d’installer une étiqueteuse autocollante plutôt qu’une applicatrice de manchons et un tunnel chauffant est l’économie d’espace.  En général, il faut compter environ 16′ de longueur pour installer les équipements nécessaires à la pose de manchons thermorétractables.  En contre partie, une étiqueteuse peut facilement être installée dans une espace de 8′ à 10″, ce qui n’est pas négligeable.

De plus, les coûts d’installation sont généralement moindres pour une étiqueteuse que pour un combo applicatrice de manchons et tunnel chauffant.  Premièrement, on parle d’une machine au lieu de deux machines pour ce qui à trait aux coûts d’installation, ce qui inclus le transport, la mise en place et surtout le branchement (électrique et pneumatique) des équipements.  Même dans la cas d’un tunnel chauffant 100% électrique, il faut prévoir un branchement de haut voltage avec un ampérage suffisamment élevé.  Dans le cas d’un tunnel à vapeur, les coûts d’installation sont encore plus onéreux car il y a de la tuyauterie, un échappement vers l’extérieur de la salle de production pour la vapeur et des drains.

 

4- Simplicité d’opération

Pour les opérateurs qui ont déjà travaillé avec des équipements d’emballage automatisés, la facilité ou la difficulté d’effectuer des changements de formats et d’ajuster un équipement est important.  Règle générale, moins il y a de points d’ajustement et plus les ajustements sont faciles, rapides et répétitifs.  Si on compare l’application d’une étiquette sur une cannette avec l’application d’un manchon, le premier est certainement plus simple.

Que l’étiqueteuse soit de type rotative ou linéaire, la cannette est parfaitement contrôlée par la machine au moment d’appliquer l’étiquette, ce qui garantie une application droite et sans plis.  Dans le cas du manchon thermorétractable, il faut le couper et ensuite le placer sur la cannette, s’assurer qu’il est bien positionné jusqu’au bas de la cannette à l’aide d’un deuxième mécanisme et passer le tunnel sans que le manchon ne se déplace vers le haut.  Bon, je vous entend et je serai bon prince, la cannette est probablement un des emballage les plus simple avec lequel travailler, que ce soit avec une étiqueteuse ou une applicatrice de manchons.  Mais lisez également la dernière section de ce blog pour éviter les pièges.

 

5- Investissement moins élevé

Il faut être prudent quand on parle d’investissement car il y a plusieurs facteurs à considérer, mais il est évident que vitesse pour vitesse, l’investissement sera moins important pour une étiqueteuse que pour la combinaison applicatrice de manchons + tunnel chauffant.  Pour beaucoup de microbrasseries, une cadence de 40 à 60 cannettes par minute est suffisante et j’estime que l’investissement pour appliquer des manchons versus des étiquettes autocollantes est environ le double.

Pour les opérations plus rapides, disons pour environ 200 à 250 cannettes par minute, l’écart d’investissement va diminuer, mais il demeurera quand même plus important pour l’achat d’une applicatrice de manchons.  Finalement, du côté des grandes brasseries avec de très hautes cadences, la question ne se pose pas car ils opteront pour des cannettes imprimées.

 

6- Les pièges à éviter

Pour conclure ce blog, je vais revenir sur les points discutés en ajoutant quelques bémols et précautions à prendre.  D’abord, je dois avouer que j’ai eu la chance de travailler autant sur des projets de manchons que des projets d’étiquetage et que les deux options sont intéressantes.

Quand les microbrasseries ont commencées à adopter la cannette, je suis tombé en amour avec le look des manchons thermorétractables sur les cannettes.  Les microbrasseries qui utilisaient des étiquettes ne faisaient pas un super boulot; étiquettes croches, étiquettes en papier et mauvaise utilisation de l’espace disponible sur les cannettes, surtout au point de rencontre de l’étiquette (gap), dans le haut et dans le bas.  Ça sautait aux yeux qu’une cannette vierge (silver bullet dans le jargon) était utilisée et ce n’était pas bon pour l’image de la brasserie, selon moi.  Le manchons par contre offraient des graphiques spectaculaires, une finition glacée et couvrait entièrement la cannette.  Les choses ont beaucoup changées depuis et il est désormais possible d’obtenir pratiquement le même look avec une étiquette autocollante qu’un manchon thermorétractable.  Certaines étiquettes peuvent même épouser les portions rétrécies et arrondies dans le haut et le bas des cannettes.

Autant les étiquettes que les manchons peuvent êtres appliqués quand les cannettes sont vides ou pleines.  Les cannettes vides sont relativement fragiles et il faut prendre des précautions pour éviter de mettre trop de pression lors de l’application d’étiquettes autocollantes, afin de ne pas les bosser.  La cannette vide est ne pèse pratiquement rien, donc il faut faire attention pour ne pas la faire basculer lors de l’application des manchons et lors du passage dans le tunnel chauffant car il y a de la turbulence dans le tunnel, que ce soit un modèle à air chaud ou à vapeur.  Si les étiquettes ou les manchons sont appliqués lorsque la cannette est pleine, il faut faire attention à la condensation et aux cannettes mouillées.  Sur des cannettes mouillées, les manchons auront de la difficulté à glisser jusqu’au bas et les étiquettes autocollantes auront de la difficulté à adhérer et auront tendance à glisser.  Le problème d’eau sur les cannettes peut être résolut par l’ajout de séchoirs à air (air knives) ou d’un tunnel de séchage.

Quand les cadences de production augmentent, la fréquence des changements de rouleaux (autant de manchons que d’étiquettes) augmentent également.  Il y a différents moyens pour diminuer les temps d’arrêts occasionnés par les changements de rouleaux, comme des senseurs de bas niveau ou de fin de rouleaux et il y a également la possibilité de ne pas arrêter les équipements.  Avec une applicatrice de manchons, il y a la possibilité d’ajouter un “splicer” automatique, ce qui ajoute passablement d’espace de plancher.  Avec une étiqueteuse pour autocollants, la façon la plus simple est d’ajouter une deuxième applicatrice d’étiquettes pour rouler en alternance.  L’avantage va à l’étiqueteuse car une deuxième applicatrice prend très peu d’espace supplémentaire.

Nous avons parlé de l’écart de prix entre les deux équipements selon les vitesses de production, mais qu’en est-il de l’espace de plancher requis?  Dans les deux cas (manchons ou étiquettes), des cadences accrues vont nécessairement demander des équipements de plus grandes dimensions.  Par contre, une étiqueteuse sera toujours plus petite que la combinaison applicatrice de manchons et tunnel chauffant.  Il faut comprendre que la pellicule thermorétractable doit être exposée à une température donnée pour une période de temps donnée pour rétrécir, donc plus la cadence est élevée, plus la vitesse linéaire du convoyeur est élevée, plus le tunnel doit être long.

Finalement, bien que les cannettes imprimées soient beaucoup moins chères que des cannettes vierges décorées avec un manchon ou une étiquette, le problème des quantités minimum de commandes et l’espace d’entreposage requis posent problèmes pour bien des microbrasseries.

Nous espérons que cet article pourra vous aider à faire des choix éclairés.  Pour de plus amples informations ou pour une consultation personnalisée, n’hésitez pas à nous contacter.   https://www.gerneplabeling.com/contact-us/

Quelques questions à répondre pour déterminer quel type d’étiqueteuse il vous faut

 

  • Quel type de bouteilles utilisez-vous?
  • Quel type d’étiquette est apposée sur chacune de vos bouteilles?
  • Vitesse requise pour chacune de vos bouteilles?
  • Devez-vous appliquer plusieurs étiquettes sur la même bouteille?
  • Est-ce que vous devez orienter la bouteille avant d’apposer la ou les étiquettes?
  • Est-ce que vous devez imprimer de l’information variable sur l’étiquette?
  • Est-ce que vous devez inspecter l’information imprimée sur l’étiquette avant l’application?
  • Quelle technologie d’étiquetage est convenable pour vous (autocollant, colle chaude, colle froid)?

CONTACTEZ-NOUS POUR L’ÉVALUATION DE VOTRE PROJET